Le Préfet des Pyrénées-Orientales s'apprête à nouveau à classer le pigeon ramier nuisible pour permettre aux chasseurs de le tuer après la clôture générale de la chasse.


Le Groupe Ornithologique du Roussillon (GOR) mène depuis plus de 10 ans une bataille judiciaire contre ces arrêtés totalement illégaux.
Malheureusement, le lobby de la chasse est puissant, et les pouvoirs publics ne tiennent aucun compte des jugements antérieurs qui annulent ces arrêtés.
Une procédure en indemnisation lancée par le GOR est donc en cours, mais en attendant que la justice nous dise combien l'Etat va devoir payer au titre de son obstination à édicter des arrêtés illégaux, le classement "ramier nuisible 2017", lui, est déjà en route...
Alors, si vous êtes de ceux qu'une telle situation révolte, si vous êtes de ceux qui savent pertinemment que les pigeons ramiers ne causent aucun dégât aux cultures dans notre département, si vous êtes de ceux qui s'indignent quand de fausses attestations sont établies pour asseoir des mensonges, ou simplement de ceux qui souhaitent que la loi fixant la date de clôture de la chasse soit respectée, et non pas détournée, il est important de vous manifester CONTRE ce projet d’arrêté, car les chasseurs, eux, seront très nombreux à le  soutenir ...ils en ont reçu les instructions !

Comment faire ?

Il suffit d’envoyer un mail à l’adresse suivante : nature.sefsr.ddtm-66@equipement-agriculture.gouv.fr en précisant en objet « projet d’arrêté visant à classer le Pigeon ramier comme nuisible dans les PO » et en indiquant clairement que vous êtes CONTRE ce projet d’arrêté. Vous pouvez motiver votre opposition en reprenant tout ou partie des arguments ci-dessus (attention de ne pas faire de copié-collé intégral) et du côté des arguments, en voici d’autres :

-Ce projet d’arrêté n’est là que pour satisfaire le lobby chasse : preuve en est que ce sont les chasseurs qui sont à la manœuvre et non les agriculteurs qui, pourtant devraient être les premiers concernés si les prétendus dégâts aux cultures étaient avérés.

- Parmi les arguments des chasseurs ils parlent des pigeons sédentaires et non migrateurs. Les sédentaires, ils ont tout loisir de les tirer pendant la période officielle de chasse (jusqu’au 20 février pour le ramier). Par contre en mars, ce sont bien les migrateurs qui sont tirés.

- Dans les arguments repris par la préfecture il est dit que : «  les surfaces de cultures céréalières, d’oléagineux et protéagineux sont en nette progression et de ce fait très attractives pour le pigeon ramier ce qui est faux pour la période de mars, les céréales et les protéagineux étant levés à cette date.

Mobilisez vous et mobilisez autour de vous sans délai car la consultation publique sera close le 21 février !!!!

Merci pour votre aide