L’hiver est loin d’être fini et pourtant certains oiseaux migrateurs ont déjà commencé le voyage de retour qui les mènera vers leurs sites de reproduction. C’est le cas de la Cigogne blanche dont plusieurs centaines sont déjà passées et bientôt les premiers Coucous geais les rejoindront.

C’est donc le moment de les guetter ! De par sa situation géographique, le département des Pyrénées-Orientales est situé sur un des axes majeurs de migration, entre l’Afrique et l’Europe de l’Ouest et c’est sur la bordure littorale qu’on aura le plus de chance, au printemps, de pouvoir observer ce phénomène. Un des points privilégié est la fameuse colline de St-Nazaire qui permet d’avoir une vue à 360° et ainsi capter les flux migratoires du littoral à l’intérieur des terres. Ainsi, à partir du mois de février lorsque la Tramontane souffle (Vent de NW) il faudra scruter le ciel pour pouvoir observer les premiers migrateurs. La période favorable s’étale de mi-février à fin mai. Des centaines de milliers d’oiseaux vont franchir les Pyrénées au cours de cette période : Grues et Cigognes, passereaux, Circaète et Busard des roseaux jusqu'à fin mars puis les migrateurs transsahariens prendront le relais à partir de la mi-avril avec d’importants passages de Bondrées, Busards cendrés, Hirondelles et Martinets, Guêpiers… La période allant de mi-mars à mi avril reste la meilleure en termes de nombre d’oiseaux mais aussi en terme de diversité.